Les mines de fer

P115Les mines de fer d’Ougney

HISTORIQUE

 

La première demande de concession pour exploiter du minerai de fer remonte à 1844 au profit d’un certain P-F Doriau suivie en 1845 et en 1846 d’autres demandes au profit des sieurs P-F Sarrazin, L-V Charlier (député du Jura), L. Caronet et Claude Guyon.

Une concession fut accordée par une ordonnance du 24 décembre 1846 pour des gisements souterrains situés sous les communes d’Ougney, Vitreux, Pagney et Rouffange et appelée « concession d’Ougney « , soit une surface totale de 3 km² et 16 ha. Louis Philippe était alors Roi de France. Le bornage en 1847 était représenté par 22 bornes numérotées et marquées en capitales C.C.

 

En 1857, le bornage d’une seconde concession située à l’emplacement du bois de Laffand comprenait 13 bornes. Cette nouvelle mine se trouvait sur le versant ouest du vallon et était limitée par la croisée des chemins de Saligney et le ruisseau de la Vèze. Elle s’étendait sur 320 ha et a nécessité d’importants travaux souterrains. Il s’agissait d’un minerai de fer oolithique en roche concédé à la Société Bodhuile, filiale de la Compagnie des Hauts-Fourneaux, fonderies, Forges du Rhône et du Gier. Le minerai de la concession d’Ougney, en face était différent, formé de filons, occupant des bancs marneux à la base du bajocien.

Une borne de bornage est encore visible, marquée C, à la sortie sud du village, à quelques mètres du chemin de la meule.

Ces minerais, une fois extraits étaient expédiés au maître de forges de Foucherans. L’extraction annuelle en 1858 atteignait un minimum de 1560 m3 vendus au prix de 5 F 39 le m3, chaque m3 pesant 1700 kilos.

Rappelons que commencée sous Louis-Philippe, l’exploitation fut développée sous Napoléon III.

 

Aujourd’hui, les Mines d’Ougney abritent de nombreuses colonies de Chauves-souris et notamment une espèce rare et donc très protégés les  « minioptères de Schreibers « .

Documentation  :
Des passages aménagés pour le Minioptères de Schreibers par Alain LUGON, Sébastien Y. ROUE & Anne PETIT (8 mars 2006)
[ Télécharger le document .pdf 48 pages – 7,2 Mo]
Alain LUGON : L’Azuré – CH-2053 CERNIER & Ecoconseil S.A. – CH-2300 LA CHAUX-DE-FONDS
Sébastien Y. ROUE  : CPEPESC Franche-Comté – 3 rue Beauregard 25000 BESANCON
Anne PETIT : Réseau Ferré de France – 2 rue Gabriel Plançon 25042 BESANCON Cedex